Recette de lavage de laine brute

A la suite de la dernière journée laine, Anne-Lise et Michel sont repartis avec des toisons de laine de mouton brute avec la volonté de les transformer.

Et avant la transformation, il y a l’étape quasiment inévitable du lavage de la laine. Les méthodes pour laver la laine sont nombreuses, quasiment autant que le nombre de transformateurEs de laine, en fonction de leur sensibilité à tel ou tel aspect et de leurs expérimentations.

Voici donc un article qui, exceptionnellement, n’est pas écrit par moi, et qui détaille leur méthode avec toutes les étapes nécessaires pour obtenir une laine propre et de bonne qualité. Merci à eux. D’autres photos d’illustration viendront plus tard.

En savoir plus »

Incendie : nouvelle prorogation

Une nouvelle fois, après celui de mars dernier, le rendu du délibéré de notre affaire prévu pour le 26 mai a été renvoyé au 23 juin prochain.

En savoir plus »

Fondations nouveau hangar

Suite à l’obtention du permis du hangar, les maçons ont pu venir rapidement pour effectuer les fondations du nouveau hangar.

En savoir plus »

Les géomètres sont passés

Aujourd’hui, après plusieurs relances auprès de la mairie pour les faire intervenir, les géomètres chargés de placer les bornes finales le long de la nouvelle route, sont enfin venus.

En savoir plus »

Après la journée laine

Contrairement à la météo annoncée, nous avons eu grand beau temps pour la deuxième édition de la journée laine.

Voici un petit aperçu de cette belle journée.

Les participants sont arrivés petit à petit, ce qui nous a permis de mettre en place tranquillement les derniers petits aménagements pour la journée (tables, chaises, bassines, bricolage…).

Une bonne partie des participants a d’ailleurs aidé à finaliser une clôture spéciale pour éviter le rodéo avec les moutons.

Certains au marteau, d'autres à la tenaille...

Certains au marteau, d’autres à la tenaille…

Ensuite nous sommes allés chercher les moutons dans les prés et les avons rapatriés près du nouveau dispositif.

L'occasion d'une petite balade dans les prés à pousser devant nous les moutons

L’occasion d’une petite balade dans les prés à pousser devant nous les moutons

Les voici presque à destination. On voit qu'il y a un peu de boulot niveau tonte

Les voici presque à destination, il n’y a plus qu’à les pousser de l’autre côté de la clôture. On voit qu’il y a un peu de boulot niveau tonte

D’habitude, il faut courir après chaque bête, parfois se rouler dans l’herbe agrippé à une patte, se faire bousculer… Il était temps de mettre en place un système efficace.

Comme par magie, les voici bloqués dans le petit recoin. Il n'y a plus qu'à aller chercher celui qui nous intéresse en l'attrapant par une patte arrière

Comme par magie, les voici bloqués dans le petit recoin sous le regard ébahi des spectateurs, moi le premier. Il n’y a plus qu’à aller chercher celui qui nous intéresse en l’attrapant par une patte arrière

Pendant ce temps-là, le matériel pour la journée était installé.

Cardes, bassines, mixtures, teintures, laines, rouet, métier à tisser...

Cardes, bassines, mixtures, teintures, laines, rouet, métier à tisser…

C’est au tour du premier mouton de passer à la tondeuse.

Normalement, le tondeur tient lui-même le mouton. Je suis loin d'être un pro et c'est Michel qui tient la bête pour me faciliter la tâche

Normalement, le tondeur tient lui-même le mouton. Je suis loin d’être un pro et c’est Michel qui tient la bête pour me faciliter la tâche

 

Après un temps certain, voici enfin la première toison

Après un temps certain, voici enfin la première toison

Les trieurs peuvent se mettre au boulot. On écarte la laine trop salle, on sépare la laine de meilleure qualité de celle qui servira de remplissage ou d’isolant.

La laine des épaules et du haut du dos est celle qui est la plus noble

La laine des épaules, du haut du dos et des flancs est la plus noble

Après le tri, il faut laver la laine et l'essorer avant de la faire sécher. Une fois sèche, on peut la teindre, ici dans un bain de pelures d'oignons, et puis la filer, ici au fuseau

Après le tri, il faut laver la laine et l’essorer avant de la faire sécher. Une fois sèche, on peut la teindre, ici dans un bain de pelures d’oignons, et puis la filer, ici au fuseau

De mon côté, après la tonte, je m’occupe des onglons de chaque mouton.

Et hop, passage à la manucure

Et hop, passage à la manucure

L’après-midi après un bon repas partagé, la tonte et les ateliers se sont poursuivis. Notamment avec un atelier feutrage.

Un atelier pour les enfants

Un atelier pour les enfants

Et atelier feutre adultes. La laine est disposée sur un tissu ou un plastique, puis imbibée d'eau savonneuse chaude, puis roulée serrée 30 fois dans chaque sens

Et atelier feutre adultes. La laine est disposée sur un tissu ou un plastique, puis imbibée d’eau savonneuse chaude, puis roulée serrée 30 fois dans chaque sens

A la fin de la journée, chacun a pu tester les différents ateliers laine, et les moutons sont tondus, on peut les libérer.

Un peu avant de les libérer. Les adultes sont tondus, pas les jeunes de l'année

Un peu avant de les libérer. Les adultes sont tondus, pas les jeunes de l’année

Enfin libre ! Ils ne demandent pas leur reste et filent

Enfin libre ! Ils ne demandent pas leur reste et filent

Objectif atteint, une bonne journée, merci à tous pour votre participation.

Et un grand merci à Murielle pour les photos.

Articles plus anciens «

« Articles plus récents