«

»

Conseil municipal du 21-09-2012

Hier avait lieu le premier conseil municipal après la trêve estivale.

Les délibérations concernant la vente de mes parcelles et de celle de ma famille pour faire passer la route ont été votées.

Donc petit à petit les choses avancent et vont finir par être actées définitivement. La vente devrait avoir lieu dans le courant du mois d’octobre.

Dire que je suis heureux de l’avancée du processus serait bien largement au-dessus de mon humeur, puisque malgré la déclaration d’utilité publique, je suis toujours convaincu de l’inutilité de cette route, mais maintenant que le processus est engagé, que je travaille à réorganiser mon projet en tenant compte de cette nouvelle configuration, autant que les étapes se déroulent rapidement maintenant.

Si d’un côté, la vente des parcelles fixera définitivement les limites de ma propriété, la fin des désagréments est loin d’être terminée (je pourrais dire d’ailleurs qu’elle n’aura pas de fin puisque la perspective d’avoir une voie permettant la circulation de véhicules motorisés le long de chez moi sera toujours un désagrément – mais je me répète peut-être…). En effet, lorsque la commune sera propriétaire de l’emplacement de la route, les travaux ne pourront toujours pas être engagés puisque le périmètre archéologique défini par la préfecture retardera également la réalisation des travaux, et entraînera du même coup l’impossibilité pour moi d’accéder à mon terrain directement, ce qui ne facilitera pas mes propres travaux…

Sans compter les éventuelles fouilles nécessaires sur mon propre terrain…
Dans ce cas, les discussions au conseil municipal d’hier n’étaient pas rassurantes quant au coût de ces fouilles qui pourraient être à ma charge… Cela nécessite absolument une vérification auprès de la DRAC afin d’avoir une réponse écrite claire et sur laquelle s’appuyer.

Des fouilles, il y en aura de toutes façons à côté de chez moi sur l’emplacement du futur lotissement pour personnes âgées, elles ont été décidées en début de semaine lors d’une commission à la Préfecture. Elles font suite à un diagnostic effectué en juin qui semble avoir révélé des éléments intéressants qui nécessitent des recherches plus approfondies.

Conclusion : je n’ai pas terminé d’écrire des articles avec la catégorie « route »